Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la maîtrise de l'énergie publique: renationaliser EDF... Et aussi GDF

Aux lendemains de la Deuxième Guerre mondiale, la France de la Libération nationalisait l'énergie. C'était la loi du 8 avril 1946 créant EDF et GDF et le décret du 22 juin 1946 approuvant le statut national du personnel des industries électriques et gazières.

Cette nationalisation découlait du programme politique du Conseil National de la Résistance. Marcel Paul, résistant déporté et rescapé d'Auschwitz, ministre communiste de la Production industrielle, la propose le 27 mars 1946 à l'Assemblée.

En 2004, EDF devenait Société Anonyme et en 2005, elle figurait dans le CAC 40. GDF suivait le même chemin aux mêmles dates. En 2006, GDF fusionnait avec Suez et le 7 décembre 2006, sa privatisation était adoptée par le Parlement. Aujourd'hui, GDF-Suez est Engie.

Le 21 décembre 2015, EDF va être exclue du CAC 40, d'où un communiqué de la CGT:

Lettre ouverte au ministre de l’Economie

Paris, le 9 décembre 2015

Objet : EDF exclu du CAC40

 

Monsieur le Ministre de l’Economie,

 

La presse économique vient de rendre publique l’exclusion d’EDF du CAC40. Cette décision sera effective le 21 décembre prochain.

Dix ans après son entrée en Bourse, EDF va céder sa place à la Foncière Klepierre. La dette de l’entreprise n’a cessé de croître. La crise économique, les investissements et les spéculations contre nature, la catastrophe de Fukushima, les dérapages financiers liés à la construction de l’EPR ont lassé les actionnaires et les investisseurs. Pour la CGT, qui s’est opposée, dès le début, au processus de privatisation, de transformation d’EDF en S.A., cette situation démontre l’échec d’une stratégie de financiarisation du secteur de l’énergie. Depuis des années, notre organisation syndicale estime que l’Etat doit maîtriser dans sa globalité le secteur de l’énergie essentiel pour répondre à l’intérêt général.

Si nous avons décidé de vous adresser cette lettre ouverte, c’est que nous considérons que cette exclusion représente une véritable chance pour l’Etat français. La CGT exige de l’Etat français de racheter dans les plus brefs délais le capital d’EDF aujourd’hui privatisé (20 %). Cette exigence concoure à l’idée que l’Etat français doit jouer son rôle de stratège au bénéfice de la population.

La CGT, tout au long de son histoire, a toujours proposé une maîtrise totale et publique du secteur de l’énergie en tant que propriétaire exclusif au service de la Nation. Ses propositions ont toujours marqué l’ambition de conjuguer l’efficacité économique et sociale. Ces dernières années, les enjeux environnementaux sont venus compléter nos propositions et affirmer avec plus de force, l’exigence d’une véritable maîtrise totale et publique de ce secteur.

C’est pour cela, Monsieur le Ministre, que nous vous demandons d’entamer une démarche de réappropriation totale de la propriété de cette entreprise par l’Etat.

Nous estimons cette proposition comme structurant et fondamentale pour notre pays et la population et les salariés qui y travaillent.

Nous restons à la disposition de vos services pour entamer tout échange, étude financière et industrielle pour atteindre cet objectif.

Monsieur le Ministre, alors que la COP 21 se termine, nous sommes persuadés que nos propositions pour un projet ambitieux, industriel et social pour notre pays, trouveront un écho dans une période de crise économique profonde.

EDF, de par sa place dans l’histoire de ce pays, de la qualité des salariés qui y travaillent, peut nous n’en doutons pas répondre au défi de l’emploi, du développement durable, pour assurer à la génération actuelle et future un outil industriel et commercial dont l’objectif majeur est la réponse aux besoins des populations.

Restant à votre disposition pour débattre de cet enjeu de société, recevez, Monsieur le Ministère, l’expression de nos salutations les meilleures.

 

 

Patrick PICARD                                                         Thierry CHEVALIER

Secrétaire Général de l’UD CGT Paris                      Responsable de la fédération

                                                                                  Mines Energie CGT IDF

Pour la maîtrise de l'énergie publique: renationaliser EDF... Et aussi GDF

Marcel PAUL, ouvrier électricien, résistant, déporté, député, ministre communiste

 

Marcel PAUL, PCF, Ministre de la production industrielle le 21 novembre 1945. Il organise la création d’EDF-GDF, qui est votée le 8 avril 1946. Il fait de la nouvelle entreprise publique une forteresse sociale avec la création du statut du personnel .

 

APPEL DE MARCEL PAUL AUX PERSONNELS DES EGF

« Je vous demande de ne jamais oublier que vous avez en charge un instrument fondamental de la vie du pays.Votre dignité, comme l intérêt national, vous font un devoir impérieux 
De continuer à défendre sans jamais défaillir le service public, propriété de la nation, contre les représentants du grand capital industriel et bancaire dont le seul objectif est d asservir encore plus le pays a leurs insatiables besoins de domination et de profits.

De continuer avec le même courage a défendre notre légitime statut national, nos retraites, nos œuvres sociales, qui fond désormais corps avec les deux établissements public, issus du programme du conseil national de la résistance, expression du combat de ceux qui ont été jusqu au sacrifice de leur vie pour sauver le pays et, avec lui, ses riches traditions d humanisme et de liberté. »

Partager cet article

Repost 0