Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Radio France, grève et défense du service public

Articles d'Indépendance des Chercheurs :

Radio France, grève et défense du service public (I)

Le mardi 7 avril 2015, L'Express rapporte « Radio France: la grève est reconduite jusqu'à mercredi », et précise que demain son PDG Mathieu Gallet « doit annoncer un plan de réduction d'effectifs ».

Avec le titre « Radio France : les grévistes votent pour la poursuite du mouvement »Le Monde rappelle aussi que vendredi dernier les salariés grévistes de Radio France ont voté « une motion de défiance qui demande le départ de leur PDG ». La motion de défiance dénonce notamment « le mépris du dialogue social » et conclut « Mathieu Gallet a dit que Radio France risquait de ne pas passer l'été, lui doit partir sans délai ».

A son tour, la pétition de soutien aux grévistes souligne que les projets de restructuration « menacent l'emploi dans tout le réseau et nuisent à la mission de service public de la radio ». ATTAC France diffuse à ce sujet, le 7 avril, un communiqué de « Soutien aux revendications des grévistes pour préserver le service public de Radio France ».

Tel est en effet l'enjeu, et la principale raison d'être de cette grève particulièrement courageuse des personnels de Radio France qui rentre demain dans son 21ème jour. Au même moment, le site Swissinfo interroge « Vingt ans après la création de l’OMC, les négociations commerciales sont-elles en crise ? ». L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est entrée en activité le 1er janvier 1995, suite à l'Accord de Marrakech signé le 15 avril 1994 après huit ans de négociations. Avec l'Accord de Marrakech, a également vu le jour l'Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS).

Le secteur audiovisuel visé par ce deuxième accord couvre rien de moins que « des services de production et de distribution de films cinématographiques et de bandes vidéo, des services de projection de films cinématographiques, des services de radio et de télévision, des services de diffusion radiophonique et télévisuelle et des services d'enregistrement sonore »d'après le site de l'OMC.

C'est dire l'importance stratégique de l'actuelle grève des personnels de Radio France, dans un contexte où la mondialisation du capitalisme, la libre circulation des capitaux, la mise en concurrence des populations, le développement de l'OMC, les projets de structures transatlantiques et la politique de l'Union Européenne exercent une pression sans précédent en vue de la privatisation du patrimoine public et la marchandisation des services publics.

Une thématique de grande urgence, mais malheureusement trop absente des débats citoyens. Comme souligné dans notre article « Hollande, Valls et la mondialisation du capitalisme (I) », s'opposer à cette stratégie du capitalisme mondialisé est une attitude normale et légitime, qui ne relève point d'un quelconque « populisme ». Tous les services publics, et tous leurs usagers, sont concernés par la situation actuelle.

[la suite, sur le lien 
http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/07/radio-france-greve-et-defense-du-service-public-i-50800.html

Radio France, grève et défense du service public (II)

Le 8 avril 2015, avec le titre « Radio France : déclaration des élus du comité d'entreprise »l'Humanité diffuse un texte très parlant lu ce jour lors de la séance prévue du Comité central d'entreprise de Radio France. Les élus constatent : « Derrière les formules creuses, le discours verbeux il y a l'accroissement des risques psychosociaux, les menaces sur l'emploi à l'échelle planifiée de toute l'entreprise, la casse programmée de France Musique, l'indigence d'un projet pour la production musicale, la mise en péril des stations locales de France bleu avec la perspective d'accroissement du réseau et des moyens qui font défaut, la remise en cause de la notion de proximité (un programme régional n’est pas de proximité) et la réduction évidente des moyens de production, aggravée par les travaux de réhabilitation ».

Rien de surprenant, au vu de la situation déjà décrite dans notre article « Radio France, grève et défense du service public (I) »Le Monde écrit « Radio France : le CCE suspendu, Fleur Pellerin va "recevoir les parties très prochainement" ».

Mais en réalité, que peut-on vraiment attendre de l'actuelle politique gouvernementale ? Fleur Pellerin a participé, comme Emmanuel Macron, à la Rencontre de Bilderberg de 2014 tenue il y a mois d'un an à Copenhague sous la présidence de l'actuel PDG d'AXA Henri de Castries. Dans « Hollande, Valls et la mondialisation du capitalisme (I) », nous avions également souligné la constance de François Hollande et Manuel Valls dans leur politique d'exécution de la stratégie de mondialisation du capitalisme dont les services publics sont une cible directe. Le 8 avril, Le Figaro rapporte « Radio France: grève reconduite pour le 22e jour »Challenges commente « Radio France: Gallet tient bon et la grève se poursuit », et Le Monde « La gouvernance de Radio France est à repenser ». Le matin, auditionné par la Commission des Affaires Culturelles de l'Assemblée Nationale, Mathieu Gallet avait maintenu ses positions. Mais au même moment, une journée de grève interprofessionnelle aura lieu le jeudi 9 avril « pour lutter contre les reculs sociaux imposés par les gouvernements successifs ». L'une des revendications est, précisément, la garantie et le développement du service public. Les organisations syndicales de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche condamnent dans ce contexte « les politiques d’austérité et de démantèlement du service public, poursuivies par les différents gouvernements, et leurs conséquences désastreuses pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR), l'ensemble des personnels et les étudiants ».

Défendre les services publics contre la stratégie de marchandisation et de privatisation exigée par le capitalisme mondialisé est aujourd'hui une première urgence pour les citoyens. La grève des personnels de Radio France est, à cet égard, une grève exemplaire et de la plus haute importance. 

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/08/radio-france-greve-et-defense-du-service-public-ii-50803.html

Radio France, grève et défense du service public

Partager cet article

Repost 0