Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA MORT D'UNE USINE EST AUSSI UN ATTENTAT par  Michel Etievent

9 mars 2015

LA MORT D'UNE USINE EST AUSSI UN ATTENTAT

Je viens d 'apprendre avec tous mes copains et camarades la fermeture ( la casse, le massacre seraient plus juste) de l'usine graphtec à Notre dame de Briançon (73) .

Une usine sacrifiée sur l'autel des actionnaires américains gonflés d'argent et qui n'en n'ont pas assez ( 80 % des profits de l'industrie aujourd'hui va aux actionnaires et pas à l’investissement). la mort de cette usine est un veritable attentat. attentat à la vie à l'espoir. Attentat à un siècle de mémoire ouvrière, de savoirs faire, de conquis sociaux, de toute la chaine de vie qui en dépend. .

C'est un pole industriel où avait travaillé et lutté le père croizat, père d’Ambroise. près de laquelle Ambroise avait grandi et appris le goût des solidarités. son école de vie et de lutte. Pres de laquelle j'ai moi aussi grandi, tout appris, tout partagé, aimé ces dignités conquises sur l'exploitation quotidienne .

J'y reviendrai longuement car l'annonce m'a bouleversé comme elle a bouleversé des camardes qui ont donné leur vie a ce pole industriel de première grandeur, lieu de fabrication de produits à haute valeur ajoutée, fleuron de l’industrie française.

En attendant je vous livre dessous un texte que j'avais écrit lors de la mort d'une autre usine de chez nous.La scène se passe en 1982. Avec Georges, un vieux copain ouvrier qui y avait passé sa vie, nous revenons dans les friches de l'usine massacrée.Juste rappeler qu'elle avait été cassée pour construire la même en Afrique du sud.

 

La réaction d'un de mes meilleurs camarade ouvrier militant CGT a l'usine proche de graphtec a la fermeture de l'usine que j'évoque ci dessus 

DE DAVID PIVIER:

"Voila Michel , oui voilà comme les requins arrivent à nous bouffer . Moi aussi je suis écœuré. Souviens-toi Mich , le samedi 15 mars au rassemblement de soutien aux salariés de Carbone Savoie devant la gare de NDB , dans mon discours qui étais aussi le tiens , j’avais dit : aujourd’hui c’est eux et demain ce sera peut-être nous… Ça n’a pas trainé , ils sont encore arrivés à mettre un grand coup de dents dans la vallée de la Tarentaise. Il faut se souvenir, oui se souvenir d’aujourd’hui, et de se dire, que va devenir l’usine voisine Carbone Savoie.. Franchement j’y vois mal !!! Il faut les faire reculer ses requins , OUI reculer , ils faut tous s’unir , taper un grand coup … Mais la questions est : y arriverons nous ?? Putins de requins !!!"

 

Michel Etievent

LA MORT D'UNE USINE EST AUSSI UN ATTENTAT par  Michel Etievent

Partager cet article

Repost 0