Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

 

La nomination du nouveau Procureur général Viktor Chokine a conduit à une pression patente et sans précédent sur le Tribunal administratif du district de Kiev pour forcer les juges à consciemment livrer un verdict illégal – qui violerait la Constitution, la Loi ukrainienne, le Droit international – et à interdire le Parti communiste d'Ukraine. Le caractère impudemment arbitraire du procureur se reflète clairement dans la décision du Tribunal administratif du district de Kiev de refuser de continuer à examiner l'affaire à cause des pressions venant du Bureau du Procureur.

 

Il est clairement apparu que le principal objectif du Procureur général nouvellement nommé n'est pas de combattre la corruption et le crime, ni d'établir la vérité sur les réels assassins des activistes de Maidan, ceux qui sont morts dans l'incendie de la Maison des Syndicats d'Odessa en mai 2014 et ceux qui ont été tués à Mariupol et Krasnoarmeisk, mais de mener des représailles politiques contre le Parti communiste – la seule force politique qui lutte en réalité contre le pouvoir absolu des oligarques et qui protège les droits des travailleurs. Le seul parti qui appelle à la paix et la préservation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Le seul parti qui résiste à la diffusion du fascisme et du nationalisme obscurantiste.

 

Ces représailles devaient être calées sur l'anniversaire du Coup d’État de février (2014), et vues comme une « victoire » du régime qui détournerait l'attention de l'échec complet de ce pouvoir, l'absolue pauvreté régnant dans la société et la faillite du pays.

 

Tout en menant la persécution du Parti communiste, le nouveau Procureur général accélère personnellement le processus visant à monter des allégations contre les membres de la faction communiste au Parlement qui a voté pour la loi du 16 janvier 2014.

 

A ce sujet, le présidium du Comité central du Parti communiste d'Ukraine affirme que le 16 janvier 2014 les députés communistes ont voté pour la préservation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, le désarmement des gangs militaires, la mise en échec du fascisme et du nazisme, la protection des tombes, mémoriels et obélisques en hommage aux héros de la Grande guerre patriotique contre les vandales.

 

Le présidium du Parti communiste d'Ukraine attire l'attention du monde entier sur le fait que la persécution des communistes et des dissidents, la destruction voulue de l'Ukraine et de son peuple par la junte oligarchique, repose sur les mêmes slogans qui ont été utilisés par les complices d'Hitler durant la Grande guerre patriotique, ceux qui ont réalisé des atrocités comme les massacres de Babi yar et Volyn.

 

Dites non à la guerre en Ukraine ! Non au fascisme !

 

Partager cet article

Repost 0