Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beaucoup vont s'étonner. Pourtant, les candidatures sont closes depuis le 18 février et ces élections auront lieu dans toute la France. Vous ne le savez peut-être pas, mais c'est pour ça que les médias libres et non faussés font un fouin du tonnerre de dieu pour faire de la pub à l'extrême droite. Ce qui aide beaucoup le parti du palais de l'Elysée faisant semblant de crier au loup.

Ceci dit, on ne votera pas pour un candidat mais pour un binome femme/homme. Mais fallait-il un homme pour faire respecter la parité dans le monde politique? Ah, j'oubliais, le palais de l'Elysée a découpé les cantons à sa guise, comme pour embrumer plus encore l'esprit des citoyens.

Autre chose, dans sa réforme autoritaire de la France départementale issue de la Révolution française, le palais de l'Elysée n'a pas encore tranché pour savoir ce que les nouveaux conseils départementaux gèreront. l'Assemblée nationale discute à peine du projet de loi "Nouvelle organisation territoriale de la République" qu'il faut pour gérer loyalement le capitalisme. C'est un peu bêta, vu qu'on vote le 22 mars 2015, non?

De toute façon, Carlos Da Silva, député PS et porte-flingue de la rue Solférino à Paris, l'a dit dans Les Echos du 3 mars, "les départements seront supprimés à moyen termeL’avenir est à une organisation différenciée des territoires (...). Là où les métropoles ou les fortes intercommunalités peuvent reprendre les compétences départementales les choses évolueront plus vite". Et puis, il y a les nouvelles grandes régions, comme sur le modèle des landers capitalistes en Allemagne gérée par la droite et la gôôche. Pour les conseillers régionaux, les urnes seront en place en décembre 2015.

22 et 29 mars 2015, élections départementales et boum badaboum! par Roger Colombier

Ceci, c'était la France et ses départements votés par la Révolution française, le 15 janvier 1790. Mais c'était pour foutre en l'air les structures de l'Ancien régime, celles de la monarchie héréditaire de droit divin, ci-dessous:

22 et 29 mars 2015, élections départementales et boum badaboum! par Roger Colombier

Maintenant, le découpage régional voté par les députés du palais de l'Elysée en 2014:

22 et 29 mars 2015, élections départementales et boum badaboum! par Roger Colombier

Etonnant non, ce n'est pas une évolution administrative, c'est bien un projet purement réactionnaire que des barons à droite comme à gôôche vont se disputer.

Il est vrai que sous l'Ancien régime, il y avait le roy chef de l'exécutif et chef des armées, sa cour et 40 princes de sang. En 2015, on a François de l'Elysée chef de l'exécutif et chef des armées, la Rue Solférino à Paris et le CAC 40. CQFD.

Quant au peuple souverain, je ne vous ferai pas un dessin.

Pour ces élections départementales, je vous suggère de voter pour la lutte des classes et pas celle des places.

Dans le Mantois, pour le canton de Limay, aucun suffrage ne doit manquer pour le binome composé du maire communiste de Limay Eric Roulot et de l'écologiste de gauche Amitis Messdaghi, et leurs suppléants Jacques Saint-Amaux conseiller général sortant Pc et ma camarade cheminote Brigitte Bachelay.

Dans le canton de Mantes-la-Jolie, là où se représente Pierre Bédier du parti de Nicolas Sarkozy et le maire d'extrême-droite de Mantes-la-Ville, il faut voter pour la liste communiste. Voir en lien mon article d'hier. Pour le progrès et la justice sociale et la démocratie. Quitte à déplaire franchement aux hors-sol de la politique politicienne semblant oublier ce qu'est le monde réel du travail, ses luttes et ses conquêtes.

22 et 29 mars 2015, élections départementales et boum badaboum! par Roger Colombier

Partager cet article

Repost 0