Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médiapart - 14 février 2015 
Par 
Fabrice Arfi

 

Avec son nouveau livre Les Tueurs de la République, le journaliste Vincent Nouzille a visité un continent caché : les assassinats ciblés commandités par l'État. Dans un entretien vidéo pour Mediapart, il revient sur cette pratique qui, à l'abri du “secret défense”, sans contrôle et hors de toute procédure judiciaire, vise à éliminer les ennemis déclarés de la France. Une pratique très prisée par François Hollande.

 

Le journaliste Vincent Nouzille a visité un continent caché : les assassinats ciblés commandités par la France. Ancien grand reporter à L’Express, aujourd’hui collaborateur régulier du Figaro Magazine, il vient de publier Les Tueurs de la République (Fayard). Il s’agit d’une plongée saisissante – et rare – dans le ventre du “secret défense”. Il est allé là où est désigné, au plus haut sommet de l’État, qui a le droit de vie ou de mort parmi les ennemis déclarés de la France.

Obtenir des informations précises, datées, circonstanciées sur cette pratique de l’État relève de l’exploit journalistique. Nouzille y parvient, en brossant soixante ans d’opérations spéciales des services secrets français, de la guerre d’Algérie aux différents conflits armés engagés par François Hollande depuis son accession à l’Élysée.

 

François Hollande, le 1er mars 2014, en
                            Centrafrique.

 

François Hollande, le 1er mars 2014, en Centrafrique. © Reuters

 

Les Tueurs de la République, en revenant sur trois récentes opérations “homo” (pour “homicide”) en Afghanistan, en Somalie et au Mali, présente d’ailleurs un François Hollande dont la main ne tremble pas quand il s’agit d’ordonner des éliminations physiques ciblées, contrairement à certains de ses prédécesseurs plus circonspects.

Ce type de “neutralisation”, comme on aime à euphémiser dans les services secrets, a lieu sans cadre légal défini, hors toute espèce de procédure judiciaire, et sans le moindre contrôle parlementaire — ce que déplore l’auteur. Avec une question fondamentale à la clé : est-ce efficace ou s’agit-il d’éteindre un incendie avec de l’essence ?

 

Les Tueurs de la République (Fayard)
347 pages
20 €

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :