Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

censureLiberté d’expression. Censure. Qui imaginerait qu’en France, une bibliothèque universitaire puisse censurer un livre pour des motifs politiques? Pas dans le pays où des millions de citoyens proclament #jesuischarlie pour défendre la liberté d’expression ! et bien c’est pourtant malheureusement le cas. Un cas non isolé si on en croit les témoignages qui nous parviennent.

Cette fois-ci c’est la bibliothèque PMF de l’université Paris 1 qui vient de censurer un ouvrage d’un universitaire reconnu au niveau international proposé par un de ses usagers. Pire les autorités universitaires revendiquent également la censure totale de la maison d’édition qui le publie, et ce pour un motif politique évident si on lit la motivation de ce refus apporté par ces censeurs :

« L’ouvrage proposé, bien qu’écrit par un universitaire ne nous semble pas a priori présenter la neutralités historique et scientifique nécessaire à son éventuelle intégration dans nos rayons. Les autres titres publiés par l’éditeur non plus. » Bibliothèque PMF Paris 1

Cet ouvrage c’est le livre de l’universitaire britannique Geoffrey Roberts « Les Guerres de Staline » publié aux éditions Delga.

Mais qui est donc ce Geoffrey Roberts que censure l’université parisienne?

Geoffrey Roberts est membre de la Royal Historical Society et enseigne à l’University College de Cork. Spécialiste de l’histoire de l’URSS et de la seconde guerre mondiale, il est reconnu internationalement, lauréat de nombreux prix universitaires, notamment le Fulbright Scholarship delivré par l’Université d’Harvard.

Le livre censuré par Paris 1 a été édité par les presses de l’université de Yale. Sans doute donc que Paris 1 va également censurer cet éditeur. A l’université, les chiens de garde du système que dénonçait jadis Paul Nizan ont-ils porté d’autres noms d’auteurs sur leur « index » ? Cet index existe-t-il et si oui, sur quels critères du
sénateur Mac Carthy se fonde-t-il ?

A l’université, les chiens de garde du système censure

ALR conférenceC’est un nouveau témoignage de la vigueur de la « liberté d’expression »dans notre « démocratie » ; un pays où chacun peut librement s’exprimer à condition de ne pouvoir être entendu, un pays où on peut désormais observer que toutes les opinions ne sont pas bonnes à dire … a priori. Un pays dont les livres mis à la disposition de ses étudiants et chercheurs sont soigneusement sélectionnés par un comité politique. Et dont des comités officiels, comme au temps de Vichy censurent les travaux de recherches des chercheurs pour des motifs politiques. En dehors de la défense du capitalisme effrenés, il n’est à l’évidence pas de travaux sérieux, mais que de dangereux terroristes judéo-bolchévique ! Il s’agit bien là de forger une « histoire » officielle, idéologique, à mille lieux des faits si bien dénoncé dans le livre d’Annie Lacroix-Riz l’histoire contemporaine toujours sous influence

Et là où le plus odieux s’allie au plus cocasse, c’est que cette censure du pluralisme idéologique et de la liberté de chercher et d’atteindre un public (assez grand pour forger ses propres jugements !) s’édicte insidieusement au nom de la lutte contre le «totalitarisme ».

Allons messieurs, toute la France vient de se lever pour la liberté d’expression. Serez-vous les derniers à refuser cette maxime prêtée à Voltaire : je désapprouve vos idées, mais je me battrai pour qu’elles puissent librement
s’exprimer ?

Le 20 janvier prochain, l’historienne Annie Lacroix Riz donnera une conférence autour de ce livre.

Geoffrey Roberts :

  • The Unholy Alliance: Stalin’s Pact with Hitler, 1989.
  • The Soviet Union and the Origins of the Second World War, 1995
  • The Soviet Union in World Politics, 1945-1991, 1998
  • Victory at Stalingrad: The Battle That Changed History, 2002
  • Stalin’s Wars: From World War to Cold War, 1939-1953Yale University Press, 2006
  • Molotov: Stalin’s Cold Warrior, 2012
  • Stalin’s General: The Life of Georgy Zhukov, 2012

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :