Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attentat contre Charlie Hebdo, Manifestation, liberté de la presse [Dossier spécial d’Initiative Communiste]

Après l’importante mobilisation d’hier, où la vague d’émotion aura mobilisée nombre de nos concitoyens et vu une tentation pitoyable de récupération de la part du gratin de l’impérialisme euro-atlantique (comme le font remarquer de manière narquoise nos amis du site legrandsoir.info, pour rendre hommage à Chalie Hebdo, il manquait quand même un ou deux généraux). Plaçant en tête d’un cortège contre le terrorisme entre autre :

  • le dirigeant de la junte ukrainienne Porochenko qui poursuit son blocus et sa guerre contre le Donbass et les exactions contre les populations civiles, arretant les journalistes en tuant plusieurs

 

  • Nétanyahou éclaboussé du sang du peuple palestinien.

 

  • mais également des représentants de différents états du golfe tel le Roi de Jordanie ou les représentants du Qatar et de l’Arabie Saoudite, ainsi que le premier ministre turc dont on ne sait que trop le rôle trouble qu’ils jouent vis à vis du terrorisme islamiste. Doit on rappeler pour ce dernier la façon dont le gouvernement turc a réprimé dans le sang les manifestations notamment celle de la place Taksim?

 

  • Ainsi bien sûr que les dirigeants de cette Union Européenne qui pour faire les poches des travailleurs et imposer partout l’austérité n’a pas hésité à faire fermer la télévision publique grecque, et dont les gouvernants – tel Rajoy en Espagne – restreignent partout la liberté d’expression et de manifestation pour mater les peuples contestataires.

On aura aussi pu remarquer – laissant orphelins les journalistes du Monde / nous sommes tous américains – que les USA brillaient par leur absence. Du moins dans la manifestation. Car en coulisse, le Maître vient de convoquer une réunion à Washington pour essayer de tordre encore plus la main à la France et obtenir un contrôle total de notre renseignement, et un alignement encore plus servile de nos gouvernants.

3,5 millions de manifestants, selon les chiffres du gouvernement organisateur de la mobilisation, dont plus d’un million à Paris (quand c’est le premier ministre qui appelle à manifester, pour le coup les préfets perdent leur capacité à minorer les nombres de manifestants). Les français sont descendus en masse dans la rue pour dire leur émotion pour rappeler leur attachement à la République, à la liberté, et dire non à TOUS ceux qui veulent diviser et communautariser notre peuple. Le balkaniser pour mieux l’exploiter. Militants du PRCF nous étions partout avec ce peuple exprimant cette fraternité sincère de tous ceux qui veulent agir pour une véritable République sociale, souveraine, fraternelle et pacifique dont la mise en place serait le meilleur hommage possible à ceux qui sont tombés sous les balles des criminels

On aura ainsi pu observer ces grands médias toujours aussi unanime et débitant les éléments de langage de « l’union sacrée » élaboré à l’Elysée ou dans les couloirs du MEDEF si cher aux impérialistes capitalistes, de façon caricaturale. Sans doute une nouvelle célébration de la guerre de 14. Ces grands médias célébrant là la force de la manifestation, alors qu’ils la conspue quand il s’agit de manifestation populaire des travailleurs. Qui pour mieux appuyer leur tentative pitoyable de récupération s’efforçait de nier que pour défendre sa liberté et sa dignité – par exemple pour des retraites dignes, contre le CPE, c’est avec des mobilisations similaires que le peuple est descendu à de multiples reprises dans la rue. Sans l’aide de l’ensemble de l’appareil médiatique. Sans remonter au Front Populaire ou à Mai 68, nous étions plus d’un million et demi dans les rue de Paris le 25 mai 2003 contre la casse des retraites. Plus de trois millions et demi en 2010 (et à plusieurs reprises plus de 3 millions) toujours contre la réforme des retraites. Plus de 3 millions également contre le CPE en 2006.

Non notre peuple ne se tait pas, et ne se taira pas… Tous ensemble, les travailleurs sont le nombre. Unis et organisés pour défendre leurs intérêts, ils sont la force. Tous ensemble nous pouvons donc construire une véritable démocratie pour les travailleurs, pour défendre la paix et le progrès social pour tous.

 Attentat contre Charlie Hebdo

 le terrorisme, monstre de l’impérialisme capitaliste et de ses guerres

 Qui menace la paix? qui répand dans le monde ses hordes fascistes et terroristes?

 Médias, liberté d’expression, droit de manifester, démocratie…

 

Partager cet article

Repost 0